Interview de Margaux, passionnée de nage sirène !

Nohô

from Nohô

On Tuesday 16 July 2024 at 10:23

Interview de Margaux, hôte Nohô passionnée par la nation artistique et la nage sirène !

Aujourd’hui, la Team Nohô a eu le plaisir de s’entretenir avec l’une de nos hôtes (un hôte Nohô est une personne souhaitant faire découvrir son univers aux autres) qui s’est inscrite récemment sur l’application pour mettre en avant sa passion : la nage sirène. Nous avons pu lui poser les questions suivantes.

Peux-tu te présenter ?

Salut moi c’est Margaux la sirène, c’est le nom qu’on me donne souvent. J’ai un parcours très lié aux sports depuis toute jeune. Je suis ici pour raconter mon histoire sur ma passion : je pratique la nage sirène.

Comment as-tu connu la nage sirène ?

À l’âge de 6 ans, ma maman m’a emmené voir un spectacle de Muriel Hermine qui s’appelait « Sirella ». Le personnage principal de ce spectacle était une sirène et à l’issue de celui-ci je lui ai dis « je veux exactement faire ça, moi aussi je veux aussi être une sirène ». À cette époque, j’étais persuadée que l’on pouvait se transformer. Oui, je remets dans le contexte : j’avais 6 ans ! A la fin du spectacle, j’ai acheté le programme et j’ai vu que Muriel Hermine était, et est toujours, l’une des pionnières de la natation synchronisée, appelée natation artistique en France. C’est à partir de ce moment là que j’ai dit à ma maman, « c’est le sport que je veux faire ».

Elle m’a inscrit dans un club et j’ai fait toute une carrière de haut niveau. J’ai été en sport étude, j’allais donc en cours le matin et à la piscine l’après-midi, les weekends et les vacances. Mon club et mon pôle d’entrainement étaient situés à Angers, là-bas j’ai pu décrocher plusieurs titres de Championne de France en équipe, en duo. J’ai également fait un peu de solo, mais je n’ai jamais réussi à monter sur le podium.

Quel est ton parcours professionnel ?

Arrivé à l’âge de 22 ans, il a fallu aller travailler et malheureusement on ne peut pas travailler le matin et aller à la piscine d’après midi… J’ai fait mes études dans une fac de sport et j’ai complété ma licence par un master en marketing. Mon idée, lors de mes études, était d’ouvrir une salle de sports en lien avec l’eau, mais mes envies ont évolué aux fils des années. Par le biais de mes études, je me suis retrouvée au Pays Basque où j’ai fait un stage de fin d’études fait chez Roxy, une marque en lien avec ma passion ; je travaillais sur les collections de maillots de bain. A l’issue de ce stage, j’ai été engagé chez Décathlon pour la partie sport d’eau et j’ai travaillé dans la communication et aussi de l’image (photo et vidéo).

Pour aller plus loin, retrouve une interview de Margaux sur le site des Jeux Olympiques 2024, où elle participera en tant que bénévole au bord du bassin.

Comment tu t’es orientée vers la nage sirène par la suite ?

Depuis toute petite, j’ai toujours vécu proche de la mer. J’allais beaucoup nager en mer et au de là de faire du crawl ou de la natation académique, j’adorais aller sous l’eau voir ce qui se passait, faire de l’apnée. À l’époque, j’avais une monopalme et j’allais sous l’eau pour explorer, cela faisait rire tout le monde. 

Un jour je me suis dit : « petite je rêvais d’être une sirène et là c’est un peu ça ! ». Je me suis achetée un costume de sirène et j’ai commencé à nager avec. Ça faisait un peu rire la galerie : je faisais donc ça de manière pudique un peu dans mon coin. Puis, un jour une amie qui travaille dans un cabaret m’a dit « on cherche pour une soirée privée un spectacle, il y a une piscine, ça ne te dirait pas de faire la sirène ? ». Et voilà comment j’ai commencé à faire des spectacles !

Par la suite j’ai réalisé qu’il y avait un réel attrait pour l’univers des sirènes et son côté magique. Je me suis alors demandée comment partager ma passion avec plus de monde, j’ai acheté une dizaine de costumes supplémentaires et je me suis mise à proposer des cours en mer. J’ai testé aussi de donner des cours en piscine mais le rendu est moins sympa, moins féérique…

Depuis 2017, je donne des cours de mai à octobre !

Pratiques-tu d’autres sports ?

Ma spécialité principale c’est la natation artistique mais comme ici au Pays Basque il n’y a pas de club je me diversifie. Parfois, il m’arrive quand même de nager avec le club espagnol de San Sebastien. Il y a deux ans, j’ai réussi à refaire un championnat d’Europe en Duo et nous avons obtenu la médaille de bronze !

Actuellement, je continue à faire du spectacle qui associe natation artistique avec nage sirène, la troupe se nomme Laminak.

Et sinon, je fais de la nage en mer, en eau libre ou du paddle quand il n’y a pas trop de houle. J’essaie également de faire du surf ou pleins de petits sports à côté comme de la randonnée, du ski, du skate,… car la région nous permet de faire pleins d’activités.

Peux-tu nous en dire plus sur ton partage sur notre application Nohô ?

Je propose une initiation à la nage sirène, les personnes qui viennent, enfilent un costume et vive une expérience unique ! L’activité est idéale en famille avec des enfants à partir de 7 ans. Il faut bien évidemment être autonome dans l’eau. Les créneaux que je propose sont susceptibles d’être modifiés en fonction de la météo et de l’état de la mer. 

Le plus de Nohô pour moi, c’est de pouvoir trouver des personnes d’ici, des locaux, qui sont intéressés pour découvrir ce que je propose.

Un grand merci à Margaux qui s’est prêtée au jeu de cette petite interview, son partage est disponible directement sur Nohô. Elle sera ravie de te faire découvrir son univers.
Si toi aussi tu souhaites rejoindre Nohô pour montrer ton univers que cela soit un métier, un sport ou une passion, tu es le bienvenu. L’inscription et la création d’annonce sont gratuites !
Si tu préfères découvrir les différents univers actuellement disponibles sur la plateforme, c’est juste ici.
Nohô

from Nohô

On Tuesday 16 July 2024 at 10:23